Sport

Deschamps critique la reprise de la Bundesliga: "Certaines images me semblent tellement incohérentes...”

Deschamps critique la reprise de la Bundesliga:
Dans une interview au Parisien, Didier Deschamps, sélectionneur de l’équipe de France, a confié ne pas apprécier la reprise des matchs en Bundesliga. Le champion du monde a également évoqué l’arrêt de la Ligue 1. Selon lui, ce choix est “cohérent et sage” et “il faut l’accepter”.
Didier Deschamps, qui aurait dû participer à l’Euro 2020 dans quelques jours, a pris position sur la reprise du championnat allemand, le 16 mai dernier. “Certaines images me semblent tellement incohérentes... Je vois des joueurs disputer une rencontre avec tous les éléments propres au football: à savoir des contacts et des accrochages. Et, puis, on aperçoit en tribune des remplaçants masqués à deux mètres de distance les uns des autres.”
“Sincèrement, je ne comprends pas. Ils sont dans la même enceinte, susceptibles d’entrer en jeu à tout moment. En tribunes, le risque est-il accru? Quelle incohérence! Je n’aime pas ça”, a-t-il ajouté. 

L’ancien entraîneur de la Juventus a poursuivi son propos en évoquant les autres championnats européens souhaitant suivre l’exemple allemand. Selon lui, ils ne répondent essentiellement qu’à “une problématique économique”. Le sélectionneur français a pris pour exemple l’Espagne et l’Angleterre qui ne font pas reprendre les championnats féminins. “Ça veut tout dire!”, a-t-il confié. 

Deschamps soutient l’arrêt de la Ligue 1
En revanche, il a salué avec insistance l’arrêt définitif de la Ligue 1. Pour lui, la décision du gouvernement d’empêcher la reprise des compétitions sportives professionnelles est “cohérente et sage”.

L’ex-joueur de 51 ans a salué les choix du président de la Fédération française de football Noël Le Graët. “Une seule personnalité du football est au-dessus de la mêlée, c’est le président de la Fédération. Mon président est dans son rôle et sait très bien prendre les bonnes décisions au bon moment quand la situation l’exige”, a-t-il affirmé.