Societe

Le «clit test», indicateur féministe du plaisir féminin

Le «clit test», indicateur féministe du plaisir féminin
Il servira à célébrer les films, séries et livres qui représentent de manière réaliste la jouissance des femmes dans les scènes de sexe.

Le «clit test», comprenez «test du clitoris», propose de célébrer les œuvres culturelles respectueuses des réalités du plaisir féminin, peut-on lire dans un article du HuffPost.

De la fiction à la réalité, il n'y a qu'un pas, dit-on. Mais en matière de représentation de la jouissance féminine, l'écart entre fiction et réalité est abyssal. Les scènes de sexe à la télé se concentrent principalement sur la pénétration vaginale et l'accès des femmes à la jouissance y est présenté comme facile et rapide.

Dans la vraie vie, l'orgasme féminin se produit rarement de cette façon: pour au moins 80% des femmes, il est déclenché par la stimulation du clitoris. Pour encourager des représentations plus réalistes du plaisir dans la culture populaire, deux femmes ont créé ce test dont le principe est déjà connu.

Comme le test de Bechdel mais pour les scènes de sexe

Le test de Bechdel évalue la représentation des femmes dans une œuvre audiovisuelle. Le «clit test» suit le même principe: il vise à mettre en avant les émissions de télévision, les films, les livres et la musique qui considèrent le clitoris comme source de l'orgasme.

Frances Rayner, 34 ans, cocréatrice du concept, l'a élaboré par frustration, lassée de voir des films mettant en scène des femmes qui atteignent l'orgasme principalement grâce à la pénétration. Irene Tortajada, 25 ans, a décidé de la rejoindre parce qu'elle pense, elle aussi, que peu de progrès sont faits pour aider sa génération à comprendre le plaisir féminin.

«Dès mon plus jeune âge, je connaissais les fellations, la pénétration et la masturbation masculine, mais rien de ce que je consommais culturellement ne m'a appris comment le corps des femmes fonctionnait au-delà des règles et de la grossesse», se rappelle Frances Rayner.

«Ce scénario sexuel trompeur est l'une des principales raisons pour lesquelles les femmes et les filles qui ont des relations sexuelles avec des hommes ont des taux alarmants de rapports sexuels décevants, mauvais et même douloureux», déplore-t-elle.

Quels critères pour réussir le test?

Les œuvres qui passent avec succès l'épreuve du «clit test» sont celles dans lesquelles le clitoris est mentionné et représenté, expliquent ses conceptrices. Cela peut se traduire par une tête ou une main qui disparaît sous la couverture, une femme en train de se masturber ou même une personne exprimant sa déception face à une expérience sexuelle centrée exclusivement sur la pénétration.

La campagne de présentation du «clit test» démarre ce vendredi 31 juillet, à l'occasion de la Journée nationale de l'orgasme [dans les pays anglo-saxons, ndlr]. Pour marquer l'événement, Frances Rayner et Irene Tortajada appellent le public à partager ses scènes de sexe préférées qui réussissent le test, et à remercier les personnes qui les ont réalisées. Vous pouvez y participer sur les réseaux sociaux en utilisant les hashtags #ClitTestPass et #ClitTestFail.