Societe

Femme violentée puis filmée à Sacré-Cœur : Il s'agit "d'attouchements et d'attentat à la pudeur" (CLVF)

Femme violentée puis filmée à Sacré-Cœur : Il s'agit
Deux personnes ont été arrêtées pour avoir violenté une dame accusée de vol et filmée presque nue. La vidéo circule sur les réseaux sociaux.

On en sait un peu plus sur l'identité de la personne. Cadre dans l'administration publique, la dame souffre de troubles mentaux, selon ses parents contactés par l'Ong Jamra. Plusieurs organisations ont proposé d'accompagner gratuitement la famille au plan juridique. Parmi elles, le Comité de lutte contre les violences faites aux femmes (CLVF), synergie des organisations de la société civile pour l'élimination des violences basées sur le genre. Cette organisation dénonce le traitement auquel la jeune dame a été soumise et demande que justice soit faite.

"Le CLVF s'offusque, s'indigne, dénonce et condamne violemment cet acte. C'est avec effroi que nous avons découvert ce qui s'est passé. Des actes ignobles commis sur une présumée voleuse prise à Sacré-Cœur. Une dame ligotée, malmenée avec ses parties intimes exposées et largement diffusées à travers les réseaux sociaux. Sur la vidéo, on voit clairement le jeune homme tripotant les seins de la dame pendant qu'un autre profère à son encontre des paroles obscènes, blessantes et déshonorantes incitant la dame à opter pour la prostitution au vu de ses attributs et l'obligeant à montrer son visage à la face du monde. Le CLVF condamne fermement et demande que justice soit faite. Nous notons que de telles paroles proférées et actes commis peuvent être assimilés à du proxénétisme, et les gestes sur la dame, à des attouchements et attentat à la pudeur. C'est une grave atteinte à la dignité et à l'intégrité de la personne humaine", a vivement condamné la présidente du comité de lutte contre les violences faites aux femmes, Penda Seck Diouf.