Politique

Plainte de Yakham Mbaye : Cissé Lo, un autre homme politique, un religieux et un media visés

Plainte de Yakham Mbaye : Cissé Lo, un autre homme politique, un religieux et un media visés

Le top départ de la bataille judiciaire annoncée suite aux insultes de Moustapha Cissé Lo à l’endroit de Yakham Mbaye, est donné. De sources sûres, Senego a appris que Mes Ousmane Sèye, Baboucar Cissé, Bamba Cissé et Abdou Dialy Kane, avocats du directeur général du quotidien le Soleil ont déposé leur plainte, ce mercredi 8 juillet au bureau du Procureur de la République, après avoir travaillé d’arrache-pied depuis des jours avec l’ancien Secrétaire d’État à la Communication.

PUBLICITÉ

Pas de surprise alors, si cette affaire fait naître des rebondissements imprévus qui risquent d’éclabousser la classe politique. Déjà, nous pouvons dire avec certitude queYakham Mbaye et ses avocats qui ont bétonné leur dossier avec des éléments matériels remis au Parquet, ne visent pas seulement Moustapha Cissé Lo.
Au moins, un autre homme politique et un apparenté à une grande famille religieuse, ainsi qu’un organe de presse risquent gros dans cette affaire, du fait des preuves accablantes qui démontrent leur implication dans la diffusion des insultes du député, ancien vice-président de l’Assemblée nationale.

PUBLICITÉ

Si la justice va dans le sens de Yakham Mbaye et de ses avocats qui visent une “atteinte à la mémoire des morts”, une “violence verbale sans précédent”, des “menaces” et des “insultes par le biais d’un système informatique”, et que les articles 431-42 et 431-43 du Code pénal appelés par les avocats sont appliqués aux présumés fautifs, ils risquent une peine allant de six (6) mois à sept (7) ans ferme.

Par ailleurs, on apprend que Yakham Mbaye, qui était déjà convalescent au moment de la survenue de cette affaire en fin de semaine dernière, est profondément atteint par les insultes de Moustapha Cissé Lo. C’est pourquoi il est quasiment inaccessible, cloîtré chez lui, et sourd à toutes les tentatives de médiation pour l’amener à renoncer à ses plaintes.