Politique

OUA...C'était un 25 mai à Addis Abeba

OUA...C'était un 25 mai à Addis Abeba

L’Organisation de l’Unité Africaine (OUA) qui est l’ancêtre de ‘L’Union  Africaine (UA) naissait le 25 mai 1963 à Addis Abeba sous une règle canonique : l’intangibilité des frontières issues de la colonisation. La nouvelle organisation, plus fédérative que l’Union des Etats africains formés trois ans plutôt entre le Ghana, la Guinée et le Mali des révolutionnaires Kwamé Nkrumah, Sékou Touré et Modibo Keita, issue elle-même de l’éphémère et symbolique Union Ghana-Guinée Conakry de 1958, se positionnait pour l’indépendance totale de l’Afrique et pour la concrétisation de l’unité politique et économique africaine.

L’acte de naissance de l’OUA fut signé par 32 pays dans un consensus relatif troublé par la fracture entre souverainistes et fédéralistes. Lors des discours de cette journée mémorable du 25 mai 1963, quelques frictions sont relevées entre l’Ethiopie et la Somalie à cause des frontières. Les problèmes de décolonisation seront à l’origine de la Reconnaissance de la République Arabe Sahraouie Démocratique (RASD) en 1984 entraînant le retrait du Maroc et le boycott temporaire du Zaïre. Sous le togolais Edem Kodjo, alors secrétaire général, l’organisation panafricaine alla plus loin en reconnaissant une entité encore aujourd’hui non reconnue par la Ligue Arabe et l’ONU. Le Maroc annoncera son intention de réintégrer l’organisation devenue l’UA, le 18 juillet 2016 lors du sommet des chefs d’État et de gouvernement organisé à Kigali. L’Union africaine actera formellement ce retour le 30 janvier 2017.