Politique

La bataille pour le fauteuil de maire de Kaolack s'annonce très rude.

La bataille pour le fauteuil de maire de Kaolack s'annonce très rude.

Dans la course, Baye Ciss est candidat. L’homme d’affaires, qui a un ambitieux programme pour la capitale du bassin arachidier, est présenté par ses partisans comme une valeur sûre et un espoir pour le Saloum. À Kaolack, Baye Ciss passe pour un ressortissant très soucieux du devenir de la ville. Lui-même se targue d’avoir comme objectif de faire de Kaolack une ville moderne. Baye Ciss n’oublie pas son fief de Médina Baye qu’il veut hisser au rang de cité modèle. Pour ceux qui doutent de son poids électoral, Baye Ciss et ses partisans ne se sont jamais fait prier pour révéler que si le score de Benno dans la région de Kaolack a atteint, lors de la dernière présidentielle, un certain pourcentage, c’est grâce aux jeunes, aux associations et groupements de femmes mobilisés derrière Baye Ciss.

Avec Serigne Mboup, renchérit le journal Tribune, le slogan est « l’espoir est permis ». Pour décliner ses ambitions pour la ville de Mbossé, Serigne Mboup qui a un bilan en tant que président de la Chambre de commerce, ratisse large en direction des prochaines élections. Il charme avec des projets, les acteurs du transport via les gares routières de Kaolack, discute avec les commerçants, les artisans et toutes les populations afin de s’imprégner de leurs problèmes qu’il s’efforcera de résoudre une fois élu maire de Kaolack. Dans la liste des prétendants au fauteuil de Mariama Sarr, on retrouve également Théodore Monteil qui défie carrément Mariama Sarr. Théodore Chérif Monteil est député membre du Groupe parlementaire Benno Bokk Yakaar (Bby). Pour la mairie de Kaolack, Théodore est catégorique. C’est un candidat contre la candidature de Mariama Sarr.
Quant à Pape Demba Bitèye qui habite le quartier de Kabatoky, à l’entrée de la ville de Kaolack, il est lui aussi dans les préparatifs pour être candidat à la mairie de Kaolack. M. Bitèye dont le service, la Senelec, a abattu un bon travail lors du du Gamou, est très connu dans les cercles des foyers religieux à Kaolack. En tant que responsable de Benno Bokk Yakaar (Bby), il ne cache pas son ambition de convoiter, aux prochaines élections locales, le fauteuil occupé par Mariama Sarr. C’est ce qui trotte aussi, à en croire Tribune de ce jeudi, dans la tête de Mimi Touré. Battue par Khalifa Sall à Grand Yoff, cette ressortissante de Kaolack aura eu le temps de se forger une solide base politique au Saloum. Avec sa position dans l’organigramme des institutions de la Répubique, en tant que présidente du Conseil économique, social et environnemental (Cese), elle a assez d’arguments pour convoiter la mairie de Kaolack.