Politique

CONSEIL D’ADMINISTRATION DU PORT : L’ÉTAT A «EMPRUNTÉ» LE POSTE DE PRÉSIDENT À LA CHAMBRE DE COMMERCE DEPUIS ABDOU DIOUF

CONSEIL D’ADMINISTRATION DU PORT : L’ÉTAT A «EMPRUNTÉ» LE POSTE DE PRÉSIDENT À LA CHAMBRE DE COMMERCE DEPUIS ABDOU DIOUF
La présidence du conseil d’administration du Port autonome de Dakar revient de droit à la Chambre de Commerce, d’industrie et d’agriculture de Dakar. Selon Le Témoin, la fracassante révélation a été faite, hier, par le vice-président de l’institution consulaire, Ibrahima Lô, qui participait à une rencontre avec le Collectif des journalistes économiques du Sénégal (Cojes).

Selon Ibrahima Lô, depuis le magistère du président Abdou Diouf, l’État avait «emprunté» le poste de Président du conseil d’administration (Pca) pour y caser l’ancien ministre El Hadji Malick Sy Souris qui venait de quitter le gouvernement où il exerçait les fonctions de ministre du Tourisme. El Hadji Malick Sy, qui a passé près d’une décennie à la tête du Conseil d’administration du Port, va céder la place à Bocar Sédikh Kane du Parti démocratique sénégalais (Pds) en 2001.

Malheureusement, depuis cet «emprunt», le poste n’a jamais été rendu à son propriétaire légitime puisque les différents régimes ont toujours continué à y nommer leurs protégés. Tout dernièrement, c’est le maire des Parcelles Assainies, Moussa Sy, qui a hérité du poste en remplacement de l’avocat Me Amadou Kâ. Seulement voilà, les élus consulaires semblent se satisfaire d’une telle situation puisque, jusqu’ici, ils n’ont guère daigné revendiquer pour reprendre ce poste juteux.