Politique

Commune de Bokiladji : Les aveux d'échec d'un maire aux abois ! Xibaaru

Commune de Bokiladji : Les aveux d'échec d'un maire aux abois ! Xibaaru
COMMUNE de BOKILADJI (Kanel) Les aveux d’échec d’un maire aux abois !
Merci Monsieur le Maire !
A défaut de nous faire un bilan aussi lamentable qu’il soit, en cette fin de ramadan 2020, période anniversaire des onze( 11 ) années d’exercice du pouvoir local, les populations du Lowre font l’objet de pitoyables consignes et supplications relatives à leurs contraintes de s’auto prendre en charge dans leur vécu quotidien aux domaines les plus sensibles à savoir l’eau potable dans une zone de socle.
De prime abord, la désinvolture que vous avez faite était escomptée pour les fils et filles avertis du Lowre aussi avant votre accession à la tête de la commune qu’après cette période d’euphorie et histerie incalculée n’ayant jamais songé aux risques et périls qu’encourait la future municipalité de Bokiladji.
Avant d’en arriver au jalonnement, à la chevauchée malsaine et aux torpillages dont a fait l’objet, d’abord  la communauté rurale avant de devenir commune par l’extension dés textes du code des collectivités locales avec l’acte 3 de la décentralisation puis la commune de Bokiladji depuis 2014, nous allons retracer la période en prélude à la campagne de 2009 .
Votre projet de conquête de la collectivité, votre discours basé sur le dénigrement de l’équipe sortante qui selon vous, était composée que “d’étrangers” : “Simon Diouf est un étranger ” alors qu’en dehors du Sénégal  le nom Diouf est introuvable contrairement aux nôtres qu’on trouve partout dans la sous-région.
Votre incapacité s’affiche dès lors que vous utilisez le nom de feu Diadie Soumare pour vous faire de la visibilité et gagner de l’audience et vous faire une place au soleil.
Première faille révélatrice le jour de passation de service entre l’équipe sortante et la nouvelle équipe : vous étiez déjà incapable dé tenir un discours devant le représentant de l’état alors que vous avez été présentés comme professeur dans votre CV .
Première altercation avec votre 1er vice président de conseil rural : les sous de l’audience foraine que vous avez accusé Diallo Mamadou malle d’avoir détourné alors que c’est votre bras droit en personne qui en est l’auteur.
Des couacs et des fautes de gestion se multiplient tout le long de votre premier mandat qu’il fallait sauver in extremis en 2014 vu la gravité de la situation et la haine locale que vous avez générée. Entre autres innombrables anomalies administratives.
Arrive la seconde gestion et son corollaire de divisions et d’actions partisanes. En effet, les réalisations escomptées par ces braves populations en matière d’eau potable, d’infrastructures sociales de base ( éducation, santé etc…) ne verront jamais le jour où si c’est le cas, c’est avec chantage et partialité sans vergogne que certains villages puissent bénéficier.
Le caractère paranoïaque de votre équipe dirigeante, l’arrogance et l’orgueil qui vous ont animés le long de votre exercice a fait que la commune est victime de votre désir délibéré de reléguer au second plan lés supports d’orientation de développement déjà réalisés à coût de millions par feu DIADIE SOUMARÉ à savoir les plans locaux de développement PLD , les plans locaux hydrauliques et assainissement PLHA entre autres .
Votre incompétence s’est très tôt manifestée par la mise en place d’un conseil rural auquel vous n’attribuez pas la pleine démocratie et la souveraineté de poser le débat politique. Lés réunions de conseil rural d’avant et celles du conseil municipal actuel se tiennent selon votre convenance personnelle soient elles sont téléguidées soit elles ne respectent pas les textes avec des convocations qui sont adressées qu’aux membres du même bord.
Dans l’optique de jouer pleinement son rôle en contribuant activement à la lutte contre cette précarité existentielle constatée dans tous les secteurs, l’association ”Bamtaare Lowre Commune de Bokiladji ”
( ALCB) regroupant les 42 villages et hameaux de la commune a initié, en parallèle avec les actions concrètes de ses objectifs spécifiques,.  une manifestation de grande envergure en juillet 2019 pour exiger de l’état la réalisation d’infrastructures hydraulique, sanitaires et scolaires.
Sentant que l’organe institutionnel local allait être vilipendé et mis à nu avec cette grande première du Lowre, l’équipe municipale s’est précipitée de créer un pseudo CRD invitant Monsieur Mansour Faye , alors ministre de l’hydraulique pour lui faire faire des promesses de dissuasion et qui seront médiatisées à l’échelle nationale ”pour calmer les ardeurs locales ”. Noyer le poisson !
On a tout compris et d’ailleurs de qui se moque t-on ?
Les plus naïfs y ont certes cru mais aujourd’hui avec cette désinvolture municipale, ils sont nombreux à devenir les détracteurs de ce maire dont les mensonges n’ont que trop affecté cette partie du Sénégal.
Aujourd’hui au crépuscule de votre carrière et de votre règne à Bokiladji , votre incompétence et vous-même, vous vous révélez au grand jour avec des aveux d’échec quand vous interpelez les ressortissants du Lowre à équiper leur village respectif de camions citerne pour parer au manque criard d’eau. Quelle honte !
Monsieur le maire, il n’y a rien de mal à avouer son impuissance encore faut-il le faire au moment opportun.
Dès lors que vous le faites aux ultimes moments de votre exercice, vous me donnez l’occasion de citer deux blancs un français et un
russe qui disaient respectivement “ les difficultés du pouvoir ne résident pas dans sa conquête mais plutôt dans son exercice ” et que «  l’ambition dont on n’a pas la compétence est crime ”
La section PDS de Bokiladji 
Le secrétaire général 
M. Sidy Soumaré