People

Nibombe Wake vit le calvaire depuis 2010 avec une balle

Nibombe Wake vit le calvaire depuis 2010 avec une balle

Nibombe Wake se trouve dans un état très lamentable, à cause des blessures qu’il a subie, en janvier 2010, lorsqu’un bus transportant l’équipe nationale togolaise, ainsi que des autocars, ont été attaqués par des rebelles armés dans l’enclave angolaise de Cabinda en Angola, en pleine Coupe d’Afrique des Nations.

L’ancien international togolais par ailleurs entraîneur des gardiens de but de l’équipe nationale, en 2010, Nibombe Wake, a déclaré qu’il ne reçoit pas de l’aide des autorités togolaises et continue de souffrir de sa blessure au pied. Il était dans le bus qui allait de Pointe-Noire au Congo-Brazzaville, où l’équipe s’était préparée, à la ville de Cabinda où le Togo devait disputer ses matchs de la phase de groupes de la Coupe d’Afrique des Nations 2010.

L’attaque a vu deux membres de la délégation togolaise tués, l’entraîneur adjoint Amelete Abalo et le journaliste Stanislas Ocloo, ainsi que le chauffeur de bus angolais, Mario Adjoua. Le plus gravement blessé était le gardien de but Kodjovi Obilale, qui avait reçu une balle dans la colonne vertébrale, tandis que l’entraîneur des gardiens, Wake, a reçu une balle dans le pied.

wake« C’est malheureux, car ce que nous pensions devoir arriver à notre retour n’a pas été le cas », a déclaré Nibombe Wake à BBC Sport Africa. « J’ai eu une balle dans mon pied droit et jusqu’à présent, ça a été un problème avec ce pied. Une balle dans le corps d’un homme, cela nécessite vraiment un bon traitement. Nous sommes arrivés après cet événement tragique et curieusement personne, absolument personne, ne m’a aidé pour le traitement », a-t-il ajouté.

Malgré quelques traitements préliminaires à son retour au Togo, il n’y a pas eu de suivi supplémentaire, selon Nibombe Wake et un autre joueur blessé dans l’attaque, qui a préféré garder l’anonymat. Nibombe Wake dit qu’il a du mal à marcher depuis un an et que ses difficultés financières signifient qu’il a recours à des tradithérapeutes pour essayer de se soigner. Il dit qu’à ce jour, il y a encore des restes de balle dans son pied qui lui causent les problèmes.

« C’est la balle qui est entrée dans mon pied droit lors de la fusillade en Angola qui a vraiment affecté ma santé et a détruit ma vie. Depuis, je ne peux plus marcher même après m’être soigné. J’ai commencé à marcher en tenant une béquille, il y a quelques jours. Je vis donc dans des conditions très déplorables après avoir servi mon pays. Le seul travail que je peux faire est le football, alors j’ai décidé de devenir entraîneur de gardiens lorsque j’ai pris ma retraite. Mais maintenant que je ne peux plus marcher, comment vais-je vivre et me nourrir ?», a-t-il déclaré.

Pour rappel, Nibombe Wake a été le gardien de premier choix du Togo, pendant plusieurs années, et a fait partie de l’équipe des Hawks à la Coupe d’Afrique des Nations en 1998 et 2000. Il a également remporté le titre de champion du Ghana lorsqu’il était avec Obuasi Goldfield.*