People

LES REVELATIONS DU NOUVEAU BOSS DU PRODAC

LES REVELATIONS DU NOUVEAU BOSS DU PRODAC

Le tout nouveau boss du Programme des domaines agricoles communautaires (Prodac), Pape Malick Ndour, par ailleurs président du conseil départemental de Guinguinéo, met les pieds dans le plat aux Domaines agricoles communautaires (DAC).

Pour lui, les 29 milliards évoqués à propos du supposé scandale de Prodac, après le rapport de l’Inspection générale des Finances, relève de la ‘’fiction’’. Et que Locafrique, qui devait payer, s’est acquittée de ses obligations vis-à-vis de la société israélienne Green 2000. Ce qui a permis d’avancer sur le Dac de Keur Momar Sarr, comme l’a relevé la presse et de relancer tous les autres DAC en souffrance. ‘’Avant d’arriver à la Prodac, les informations qui me parvenaient sur cette affaire me semblaient graves et j’avais des doutes. Mais depuis que je suis à la tête de Prodac, ma perception du problème a changé, parce que j’ai maintenant la bonne information’’, a-t-il déclaré sur les ondes de RFM.

Et d’ajouter que ‘’l’argent n’a jamais disparu et il n’est ni entre les mains de Mr Mame Mbaye Niang ni entre celles de l’ex-ministre de l’Economie et des Finances Amadou Bâ’’. Se faisant plus précis, il renseigne que ‘’c’est Locafrique qui payait qui devait payer et c’est Locafrique qui a payé’’. Et que, dans 3 à 4 mois, la Dac de Keur Momar Sarr sera livrée. Pour Pape Malick Ndour, qui reconnaît tout de même des failles dans la conduite du projet, il y a eu ‘’beaucoup d’exagérations’’. Et que grâce à l’intervention du Président de la République et de la nouvelle ministre de la Jeunesse, Fatimata Tall, des avancées significatives ont été faites.