People

Laeticia Hallyday : Son père condamné à 4 mois de prison

Laeticia Hallyday : Son père condamné à 4 mois de prison

Accusé de violences sur un septuagénaire à Saint-Martin, pour des faits remontant à mars 2019, le père de Laeticia Hallyday risquait dix mois de prison ferme. André Boudou n’a finalement écopé que de quelques mois avec sursis.

André Boudou, le père de 67 ans de Laeticia Hallyday, a été condamné mardi 15 octobre 2019 à 4 mois de prison avec sursis et 13 000 euros d’amende par le tribunal correctionnel de Saint-Martin, pour des faits de violences datant du 20 mars dernier.

Le tribunal n’a ainsi pas suivi les réquisitions du parquet qui avait réclamé 10 mois de prison ferme et 3 000 euros d’amende. Pour les justifier, le vice-procureur avait précisé qu’il s’agissait « d’une agression pure et simple, rien ne justifie des coups violents ».

Outre une peine de 4 mois de prison avec sursis, André Boudou devra s’acquitter auprès de la victime de 8 750 euros pour préjudice matériel, de 1 500 euros pour les souffrances endurées, de 2 000 euros de préjudice moral et de 1 000 de remboursement de frais d’avocat.

Absent à l’audience du 12 septembre dernier, André Boudou était jugé pour avoir agressé un pêcheur qui faisait le plein de carburant de son embarcation au quai de la station essence de Sandy Ground, et qui lui demandait de réduire la vitesse de son bateau dans le lagon. La victime, qui a eu une coupure à l’arcade sourcilière, une blessure à la lèvre, des hématomes et perdu deux dents, selon son avocat, s’était vue prescrire dix jours d’incapacité totale de travail (ITT). La défense avait argué que la victime avait vu dans cette affaire une aubaine pour ses frais dentaires, et qu’elle avait voulu « profiter de la notoriété » de M. Boudou. « Il n’a pas une dentition optimale. Il n’y a pas de certitude qu’il ait perdu ses dents à ce moment-là, avait déclaré Me Marion Tillard, l’avocate d’André Boudou. Il a voulu profiter de la notoriété de mon client. » « Il est très mauvais de s’appeler André Boudou dans ce tribunal et d’être le beau-père de Johnny Hallyday », avait-elle ajouté.

Ce n’est pas la première fois qu’André Boudou à affaire avec la justice française. Il a déjà été condamné à vingt-quatre mois de prison, dont six mois ferme, en 2007 pour fraude fiscale et abus de biens sociaux dans la gestion de sa discothèque au cap d’Agde, l’Amnésia. En juin 2019, il avait également été placé en garde à vue pour soupçons de « fraude fiscale dans le cadre d’une enquête portant sur la gestion de sa discothèque ».