People

ILA TOUBA : Le danger au bout du fil (Par Babou Bamba)

ILA TOUBA : Le danger au bout du fil (Par Babou Bamba)

La recrudescence des accidents avec leurs lots de désolation continuent de fort belle manière, C’est à croire que le problème reste une équation difficilement résolvable eu égard aux nombreuses politiques visant à réduire de manière drastique les collisions entre véhicules.Beaucoup de facteurs, sont mis à nu comme étant à l’origine des accidents, allant de l’état des routes au comportement irresponsable de certains conducteurs.Pour le premier point, il s’agissait de déplorer l’étroitesse et l’omniprésence des nids de poules  qui caractérisent nos routes. Mais un troisième point est souvent mis en marge et ne semble pas attiré l’attention des autorités compétentes.C’est les défauts relatifs à la mauvaise exécution des travaux routiers. Pour le cas de l’autoroute ILA TOUBA qui fait l’objet de notre analyse, je me focalise sur la sortie de l’autoroute dans le sens Dakar-Touba juste après la station de péage de Ngabou.  A ce niveau, la route prend une forme ascendante qui masque la visibilité du conducteur.À moins de 500 m tout devant, vous avez une route coupée  qui indique la direction de Mbacke, une section très mal balisée avec des garde-fous parfois dispersés à cause certainement d’impacts de véhicules; en témoignent, les nombreuses marques de freinage et des débris de verres.A votre droit, la sortie qui mène vers Touba. La manière dont cette  partie finale de l’autoroute est exécutée, laisse à désirer et peut être sujette à des accidents. Il serait judicieux de continuer la route qui desserve  directement le département de Mbacke, au lieu de la couper de manière brutale et non conventionnelle.Sur, cet axe la prudence doit être de mise, le conducteur est donc appelé à lever le pieds au risque de se prendre au dépourvu par la réalisation peu orthodoxe d’une sortie d’autoroute.Cette situation appelle les techniciens de contrôle routier par rapport à la rigueur qu’ils doivent observer dans le suivi de l’exécution des ouvrages publics et qu’ils osent pointer du doigt quand cela ne marche pas.Babou BambaTechnicien en transportLogistique