People

Il rentre au poste de police et tue sa femme qui porte

Il rentre au poste de police et tue sa femme qui porte

Un incident horrible a été enregistré dans un poste de police sud-africain lorsqu’une femme a été abattue par son mari à l’intérieur de l’établissement où elle était allée le dénoncer pour violences domestiques.

La jeune femme de 28 ans a été abattue par son mari dans le poste de police de Madère à Mthatha, en Afrique du Sud.  Le suspect, employé par une entreprise de sécurité, a été immédiatement appréhendé et détenu par les policiers après avoir tiré plusieurs balles.

Certaines personnes qui se trouvaient au poste de police au moment des faits se sont enfuis pour sauver leur vie lorsque la fusillade a commencé.

Songezo Sanazo, qui est originaire du village de Lujecweni à Ngqeleni, a déclaré qu’il se trouvait au poste de police pour certifier des documents lorsque la fusillade a commencé.

Racontant l’expérience effrayante, Songezo a déclaré à la publication DispatchLive,

«J’étais occupé à faire certifier mes documents quand j’ai entendu des coups de feu. J’ai entendu le premier et je pensais que ce n’était pas quelque chose de grave.  Mais j’ai dû courir pour me mettre à l’abri quand j’ai entendu un deuxième, un troisième et un quatrième pendant que d’autres personnes s’enfuyaient de la cour en hurlant.  Nous étions tous terrifiés. »

Songezo a poursuivi en révélant que juste avant le début de la fusillade, il a vu un homme marcher dans le bureau d’accusation du poste de police avec une arme à feu.

Le porte-parole de la police provinciale, le brigadier Tembinkosi Kinana, qui a confirmé l’incident, a déclaré que l’homme avait tenté de s’échapper avant d’être appréhendé après la fusillade du lundi 7 septembre.

Il a déclaré: « Alors que la femme était occupée à se présenter au policier du centre de services communautaires, le mari est entré dans le commissariat et sans rien dire a commencé à tirer sur l’épouse qui a succombé aux blessures subies sur les lieux. »

“L’arme à feu qu’il avait en sa possession a été confisquée et sera envoyée au laboratoire médico-légal pour des tests balistiques.”

Le tireur serait employé par Protek Security.  Il est détenu au poste de police jusqu’à ce qu’il comparaisse au tribunal.

Le poste de police de Madère a depuis été fermé et les gens sont invités à se rendre dans d’autres postes de police s’ils ont des problèmes qui nécessitent des agents des forces de l’ordre.