People

Élisabeth II s'entend avec Harry et Meghan pour une «période de transition»

Élisabeth II s'entend avec Harry et Meghan pour une «période de transition»

La reine Élisabeth II a donné son feu vert aux vœux de son petit-fils Harry et son épouse Meghan de mener une vie plus indépendante. Dans un communiqué diffusé après un conseil de famille à Sandringham, l’une des résidences de la famille royale, la souveraine a accepté que s’ouvre une « période de transition » pour qu’ils puissent mener « une nouvelle vie ».

Avec notre correspondante à Londres,  Muriel Delcroix

Dans un message extrêmement personnel, Élisabeth II affiche son « soutien entier » aux aspirations de son « petit-fils » et de sa femme. Après l’annonce sans filtre du couple et les rumeurs de rupture sans retour entre les deux frères William et Harry, la reine ne veut plus de couacs.

D’où le langage très diplomatique du communiqué en son nom, même si Élisabeth « aurait préféré que le duc et la duchesse de Sussex continuent à travailler à plein temps pour la famille royale ».

Mais face à un Harry déchiré entre son attachement sans faille à la monarchie et son désir de rendre heureuse une épouse qui ne trouve clairement pas sa place au sein des Windsor, la souveraine a accepté de laisser s’éloigner un couple qui, après tout, n’est pas en ligne directe dans l’ordre de succession.

Lors d’une période de transition, Harry et Meghan vont passer du temps au Canada et au Royaume-Uni. Aucun détail encore sur la gestion de leur sécurité ou leurs futures activités, mais les Sussex semblent avoir obtenu ce qu’ils voulaient et notamment l’autorisation de prendre leur indépendance financière en travaillant.

Lors du divorce des parents de Harry, la princesse Diana s’était vu retirer son titre et coupée brutalement du reste de la famille, ce que les Britanniques n’avaient pas pardonné à la reine. Il y a donc une volonté claire de ne pas refaire les mêmes erreurs que par le passé et de résoudre le problème sans heurts et au plus vite.