People

Corruption au Gabon : Plainte déposée contre le fils d’Ali Bongo

Corruption au Gabon : Plainte déposée contre le fils d’Ali Bongo

Le fils du président Ali Bongo, Noureddin Bongo, coordinateur général des affaires présidentielles fait l’objet d’une plainte de plusieurs organisations de la société civiles, pour corruption, détournement de deniers publics et blanchiment.

« Nous nous basons sur un scandale qui s’est déroulé il y a bientôt une semaine. Des éléments de la gendarmerie ont arraisonné un véhicule contenant des millions. Un véhicule qui était conduit par des agents de la Garde présidentielle qui ont déclaré que cet argent appartenait à Noureddin Bongo », déclare Georges Mpaga, président exécutif national du Réseau des organisations libres de la société civile.

Ce dernier poursuit : « L’autre fait, c’est le blanchiment des capitaux. Le bâtiment abritant l’hôtel Nomad est un bâtiment public, qui a été conçu dans le cadre de la Coupe d’Afrique des nations. Aujourd’hui, ce bâtiment appartient à Noureddin Bongo. Noureddin Bongo est donc actionnaire dans cet hôtel, ce qui constitue une prise illégale d’intérêts. Donc, nous estimons que le fils du président de la République, qui est miraculeusement propulsé à la fonction de Coordinateur des affaires présidentielles, doit répondre de ces actes devant la justice, doit être poursuivi par les juridictions compétentes ».

Pour Georges Mpaga, « l’opération anticorruption est une opération qui doit être impartiale, qui doit être orientée sur tous les criminels financiers, y compris ceux de la famille Bongo », rapporte rfi.fr.