People

Cette maman laisse son fils autiste de 9 ans se...noyer

Cette maman laisse son fils autiste de 9 ans se...noyer

Une Américaine est accusée d’avoir noyé son son fils autiste. Elle a dans un premier temps expliqué à la police qu’il avait été kidnappé mais des vidéos la montrent en train de s’en prendre à lui.

Lorsque son fils a disparu, jeudi dernier, cette mère de famille a appelé elle-même la police. Patricia Ripley, âgée de 47 ans, a expliqué que son petit garçon de 9 ans, autiste, avait été kidnappé sur un parking par des dealers de drogue. D’après son récit, elle se trouvait avec lui lorsque deux hommes noirs se sont approchés d’elle pour lui demander si elle avait de la drogue. Après avoir expliqué qu’elle n’en n’avait pas, ils ont attrapé son fils et l’ont pris avec eux. Plusieurs heures plus tard, le cadavre de l’enfant a été découvert dans un canal du Miccosukee Golf and Country Club, en Floride.

Mais toute cette histoire était une invention, rapporte la chaîne locale WSVN. Les enquêteurs ont rapidement découvert que la mère mentait. Une fois confrontée à ses différentes versions, la mère a fini par reconnaître le meurtre de son fils, expliquant qu’il «était désormais dans un meilleur monde».

Inculpée pour assassinat

fils

Dimanche, des caméras de vidéosurveillance été dévoilées par la police. On y voit la mère et son fils Alejandro, près du canal. L’enfant tombe à l’eau mais quelqu’un parvient à le sauver. «Ils marchaient de plus en plus près du canal. Et depuis mon patio, je me souviens m’être dit qu’il allait tomber. Et il est tombé», a raconté une femme témoin à WSVN. «La seule chose étrange était qu’elle avait l’air d’être là mais de ne pas réagir. Jusqu’au moment où elle m’a vu crier, et c’est là qu’elle s’est mise à crier elle aussi», a-t-elle ajouté. Face à la panique, un homme est venu récupérer Alejandro pour le mettre hors de l’eau. Tous les témoins sur place ont cru à un accident banal qui heureusement s’est bien terminé. Mais «une heure plus tard, elle est retournée avec lui près d’un autre canal, a indiqué la procureure de Miami, Katherine Fernandez Rundle. Cette fois-ci, malheureusement, personne n’était là pour le sauver».

Le petit Alejandro était atteint d’autisme et ne parlait pas. Il avait un temps été scolarisé dans une école spécialisée mais était, au moment de sa mort, scolarisé à la maison. D’après les enquêteurs, il est possible que la mère se soit sentie incapable de gérer la situation les mois passés avec son fils. Patricia Ripley a été arrêtée et inculpée pour assassinat. Elle a été placée en détention sans possibilité de remise en liberté sous caution.