International

"IL FAUT QUE LES CHOSES CHANGENT"

L'incident de la mort de George Floyd remet au goût du jour la question des violences policières vis-à-vis des noirs américains. La VOA s’est entretenue avec l’analyste politique René Lake sur le sujet

Quatre officiers de la ville de Minneapolis dans l’Etat du Minnesota impliqués dans l'arrestation d'un homme noir décédé en garde à vue ont été licenciés mardi, quelques heures après qu'une vidéo d'un passant a été postée sur les réseaux sociaux. Dans cette vidéo, on entend l'homme en question répéter plusieurs fois : « I can’t breathe » « je n’arrive pas à respirer », pendant qu'un officier blanc continuait de lui enfoncer le genou dans le cou. Cet incident vient remettre à jour la question des violences policières vis-à-vis des noirs américains.

Arzouma Kompaoré s’est entretenue avec l’analyste politique René Lake basé à Washington pour en savoir davantage.