International

Arrestation de 46 Sénégalais en Guinée. Alpha Condé perd

Arrestation de 46 Sénégalais en Guinée. Alpha Condé perd

Alors que la population guinéenne était encore dans la rue hier, le régime d’Alpha Condé semble vouloir faire croire que les manifestants sont infiltrés par des…forces étrangères. La preuve, 46 Sénégalais sont aux arrêts selon un ridicule communiqué de la cellule de communication du gouvernement. Le Sénégal doit se montrer ferme face à cette dérive.

En effet, selon ce communiqué, «une descente de Police a permis de découvrir et d’interpeller les Mardi 22 et Mercredi 23 octobre 2019, respectivement 57 et 84 sujets étrangers africains et guinéens. Ces 141 individus étaient confinés dans des concessions aux périphéries de Conakry précisément à Kagbélen dans la Commune Urbaine de Dubréka et à Kountya dans la Préfecture de Coyah ».

Parmi les 141 interpellés on compte 84 Bissau-guinéens, 46 Sénégalais, 9 Guinéens, 1 Burkinabé et 1 Gambien. Le communiqué de la cellule de communication du gouvernement d’ajouter avec un manque de sérieux total : «Aussitôt informé, Monsieur le Procureur Général de la République a ordonné l’ouverture d’une enquête. Les premières auditions menées par des Officiers de Police Judiciaire révèlent une présence insolite et suspecte. Cette opération prouve à suffisance la récurrence d’infiltration de corps étrangers tant à Conakry que dans des grandes villes de l’intérieur du pays (sic !).  A cet effet, le Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile, soucieux de la préservation de la quiétude sociale et résolument engagé dans la protection des personnes et des biens, invite la population à plus de vigilance ».

Enfin, «le ministre invite aussi les citoyens, dans le cadre de la co-production de la sécurité, à dénoncer toute personne suspecte et tout mouvement insolite au service de sécurité le plus proche ou aux chefs de quartier. Des instructions fermes sont données à l’ensemble des services de sécurité pour traiter d’éventuels cas de dénonciation avec rapidité et professionnalisme, le tout caractérisé par une tolérance zéro ». Le ridicule ne tue plus chez Condé !

Abdou Marie Dia pour xibaaru